top of page

Interview expérience Business Angel : Frédéric Truchot revient son activité

Dernière mise à jour : 24 juil. 2023

Frédéric Truchot a rejoint l’association Investessor en 2017, par l’intermédiaire d’une connaissance elle-même membre de l’association. Dans son portefeuille d’investissements, il comptabilise une vingtaine de participations au total et participe à 3 Comités Stratégiques de startups. Depuis un an, Frédéric s’investit davantage encore au sein d’Investessor : il a intégré le Conseil d’Administration et, plus récemment, le bureau de l’association.

 

Frédéric Truchot
Frédéric Truchot

Votre bilan de Business Angel en quelques mots ?


C’est une expérience fantastique, qui permet de découvrir des projets variés et innovants, de faire des rencontres avec des porteurs de projets passionnés, souvent jeunes, comme avec d’autres investisseurs… souvent moins jeunes ! C’est par ailleurs une activité qui peut prendre du temps, si en plus d’investir, on veut aider les startups par des mises en relations ou des conseils.


Où en sont vos investissements ?


Mon bilan global est pour le moment fortement positif, mais à ce stade il s’agit essentiellement de gains non réalisés, basés sur les valorisations des dernières levées. En effet, l’âge moyen de mes participations n’est que de 2 ans et demi, et je ne compte qu’une sortie effective de capital, celle d’Apitrak (qui propose une solution de géolocalisation en wifi en milieu médical) acquis par Paragon ID en mai 2021. J’ai aussi deux échecs au compteur.


Vous êtes au Conseil d'Administration d'Investessor et aussi membre du bureau. En quoi cela consiste ?


J’ai rejoint le Conseil d’Administration il y a un an et, plus récemment, j’ai accepté d’intégrer le bureau où j’ai la charge de la gestion du dealflow, c’est-à-dire le sourcing et la sélection des startups. L’implication dans la vie de l’association permet d’accroitre encore les rencontres et les échanges avec les autres membres. La qualité du dealflow est un enjeu important pour notre association, dans un ecosystème de l’investissement en amorçage qui devient plus compétitif, à cause notamment de l’arrivée de family offices, de gros Business Angels, ou de fonds VC.


Avec le recul, quel conseil donneriez vous au Business Angel novice que vous étiez ?


Je lui conseillerais de se focaliser davantage sur l’équipe qui porte le projet et, en cas de doute, de ne pas investir, même si l’idée paraît séduisante. Par exemple, le doute peut venir du fait que le fondateur est seul à mener la société. Je recommanderais d’être plus sélectif.


Avec le recul, je me dirais aussi d’investir de plus gros tickets quand toutes les cases sont cochées et de prévoir une enveloppe de fonds pour les tours suivants car il me semble essentiel de pouvoir maintenir ou renforcer sa position en cas de nouveau tour de financement.


Que diriez vous pour décrire Investessor ?


Généralement, je valorise le fait que nous sommes nombreux et que l’association existe depuis longtemps. Les opportunités d’investissement sont variées, ce qui permet de diminuer le risque en diversifiant ses investissements. Enfin, le suivi est très professionnel tout au long de la phase de levée, lors de l’instruction et des réunions de closing, mais aussi ensuite lors de la négociation du Pacte et l’accompagnement au Comité Stratégique. Enfin l’association est équipée d’outils qui fonctionnent bien, que ce soit pour la sélection et l’instruction des startups, que lors des levées et du suivi des sociétés.


Quelle est la valeur d'Investessor à laquelle vous tenez le plus / vous identifiez le plus ?


La bienveillance me semble être une valeur importante. Il faut savoir se mettre à la place des entrepreneurs pour les aider. Cela se traduit par des mises en relation avec son réseau ou encore par le fait d’aider à formaliser un reporting mensuel. En qualité de Business Angel, il ne faut pas hésiter à prendre les devants, que ce soit en contactant les entrepreneurs de temps en temps ou en leur faisant passer un article qui pourrait les intéresser. Il est primordial de maintenir un contact pour créer du lien et ne pas être un investisseur passif qui attend des nouvelles ou l’Assemblée Générale annuelle. Je pense que les entrepreneurs apprécient une attitude proactive.


A la bienveillance, j’ajouterais aussi la curiosité : Investessor est un réseau généraliste donc il faut savoir être curieux pour accueillir tous les secteurs et domaines de l’innovation.


Quel est le rendez-vous Investessor que vous ne manquez pas/peu ?


J’aime bien les Auditions Libres, car elles permettent de voir de nombreuses idées en seulement deux heures. Les entrepreneurs disposent de 2 minutes pour présenter leur pitch, sans aucun support ni pitch deck.


Mais le rendez-vous vraiment important de l’association est le Roadshow mensuel, qui présente les startups qui ont franchi toutes les étapes précédentes de sélection et qui entrent en levée de fonds.


Comentarios


bottom of page